Épargnez-vous la fatigue du printemps

Il se peut que vous soyez encore d'humeur hivernale, que vous preniez une autre tasse de thé, que vous regardiez un bonhomme de neige à l'extérieur ou que vous vous dépêchiez de rentrer chez vous bien après la tombée de la nuit. Quoi qu'il en soit, vous rêvez probablement encore de ces couchers de soleil de la fin de l'été. Ne vous inquiétez pas, le temps passe vite et ces couchers de soleil sont à portée de main. Mais d'abord, il vous faudra accepter l'invitation joyeuse du printemps à sortir en plein air et la somnolence supplémentaire de l'été. fatigue du ressort qui l'accompagne.

Cet article de blog nous rappelle gentiment que la fatigue printanière nous guette et qu'il faut être un lève-tôt pour réussir à y faire face : Ne la combattez pas. Prévenez-la.

Qu'est-ce que la fatigue printanière ?

La fatigue printanière ou léthargie printanière est un état d'esprit naturel et temporaire qui se manifeste souvent par des symptômes physiques. Faible énergie, lassitude, paresse, faiblesse, frustration, somnolence incontrôlable (malgré un sommeil suffisant), maux de tête, articulations parfois douloureuses et manque de motivation sont les symptômes les plus courants.

Cette phase de fatigue est normale et attendue, mais ne doit pas être confondue avec des troubles médicaux plus graves nécessitant une aide professionnelle. Si votre rétablissement prend plus de trois semaines, vous devriez peut-être consulter votre médecin pour savoir si vous souffrez de troubles du sommeil.

En moyenne, il faut environ deux semaines pour surmonter la fatigue printanière. Dans l'hémisphère nord, les symptômes apparaissent généralement entre la mi-mars et la mi-avril.

Pourquoi sommes-nous confrontés à ce défi au printemps ?

Fleur après fleur, le printemps commence. C'est la façon dont la nature dit "réveille-toi et reste en vie", parce que le soleil brille et qu'il y a tellement de lumière du jour que vous pouvez faire tout et n'importe quoi - travail, sport, rencontres sociales - vous êtes inspiré et prêt pour la nouvelle saison. Ou bien l'êtes-vous ? Vous vous attendez à ce que ce flux naturel d'énergie se mette en marche et vous stimule, mais au lieu de cela, vous n'en avez tout simplement pas envie. Vous vous demandez ce qui ne va pas avec la nature ? Ce n'est pas le cas. L'explication est simple.

L'homme, comme tous les animaux, régule son taux d'hormones en fonction de stimuli externes tels que la lumière et la température. Lorsqu'il fait froid et sombre, le corps ralentit son métabolisme afin d'économiser de l'énergie et de se protéger. Il produit également davantage de mélatonine, l'hormone du sommeil, ce qui se traduit par un besoin accru de dormir. Au printemps, en revanche, la lumière du soleil incite le corps à libérer davantage de sérotonine, l'hormone de l'activité. La température corporelle augmente, les vaisseaux sanguins se dilatent et la pression artérielle diminue - notre corps a besoin de temps pour s'adapter aux changements physiques. D'où les deux semaines difficiles de somnolence supplémentaire.

Home of Wool - Sauvez vous de la fatigue printanière avant qu'il ne soit trop tard - somnolence

Dans de nombreuses régions du monde, la léthargie printanière et le passage à l'heure d'été coïncident. C'est le moment d'avancer l'horloge d'une heure, ce qui se traduit par moins de sommeil la première nuit et plus d'obscurité que ce à quoi nous sommes habitués le lendemain matin. En cas de perte brutale de sommeil, il nous faut environ une semaine pour nous adapter.

Les allergies saisonnières sont un autre facteur qui entre en ligne de compte. Les allergies au pollen sont fréquentes au printemps et perturbent souvent les phases les plus profondes et les plus réparatrices du sommeil. Veillez à la pureté et au confort de votre chambre à coucher - nettoyez ou changez fréquemment votre filtre à air pour vous aider à gérer vos allergies et à choisir le meilleur moment pour dormir. des matériaux entièrement naturels pour votre literie et du mobilier.

La pollution de l'air est également un obstacle au repos. L'air intérieur peut être cinq fois plus pollué que l'air extérieur. La qualité de l'air dans votre chambre dépend en grande partie des matériaux utilisés pour l'ameublement et la construction de votre maison. La création d'un environnement sain à la maison est fondamentale pour un sommeil réparateur.

Comment prévenir la fatigue printanière ?

Comme nous l'avons déjà mentionné, la meilleure stratégie consiste à commencer tôt. Voici quelques moyens simples d'atténuer les symptômes de la léthargie printanière.

Être le premier à s'approcher de la nature : chercher la lumière du soleil pour rejoindre le flux de la nature

Les bains de soleil contribuent à améliorer la circulation sanguine et à éliminer les toxines de l'organisme. Il est également nécessaire à l'absorption du calcium par les os. Des recherches ont montré que l'exposition au soleil favorise la synthèse de la vitamine D3 dans le corps humain, ce qui peut améliorer l'humeur et le sommeil.

Sachant que la lumière stimule la production de sérotonine (également connue sous le nom d'hormone du bonheur), vous pouvez passer plus de temps à l'extérieur, même lorsque la lumière est moins abondante. Restez sous la lumière du soleil dès que vous en avez l'occasion afin d'adapter votre corps à la concentration plus élevée de rayons UV.

Veillez à respirer de l'air frais - à l'intérieur comme à l'extérieur

L'air frais vous donne plus d'énergie et un esprit plus vif, renforce le système immunitaire, améliore la tension artérielle et le rythme cardiaque. Qu'il s'agisse de parcs verdoyants ou d'aventures sur des lacs de montagne, pensez à des moyens de vous rapprocher de la nature. Des passe-temps comme le jardinage et la randonnée vous invitent à sortir et à prendre en charge votre propre besoin d'un mode de vie sain et d'un environnement magnifique.

Si toutes ces activités dépendent de la météo, il ne faut pas oublier que l'air à l'intérieur de nos maisons peut être beaucoup plus toxique que celui de l'extérieur. Le mobilier que nous avons chez nous est l'un des principaux responsables des émissions de COV. Une solution consiste à utiliser un collection de plantes d'intérieur - une armée qui absorbe les gaz nocifs et purifie l'air. Une approche plus efficace consisterait à construire votre chambre à coucher avec des matériaux entièrement naturels et assurer la dose quotidienne d'air frais dont votre corps a besoin.

Manger beaucoup d'aliments frais et s'hydrater

Pour que le corps soit en forme pour le printemps, vous pouvez augmenter votre consommation de fruits et de légumes. C'est le meilleur moyen d'apporter à l'organisme une dose supplémentaire de vitamines et de minéraux. Toutefois, un programme de prévention devrait également inclure la consommation d'une quantité suffisante de liquides essentiels, car il arrive que l'on se sente fatigué simplement parce que l'on est légèrement déshydraté.

Prenez un petit-déjeuner copieux pour stimuler votre métabolisme et donner à votre corps de l'énergie à brûler. Le cerveau a besoin de glucose comme carburant. Choisissez donc des glucides à digestion lente comme le pain complet, les flocons d'avoine et les bananes. Un petit-déjeuner équilibré comprend également des protéines et des graisses saines que l'on trouve dans les noix, les œufs, les yaourts, etc.

Mangez sainement et ne sautez pas de repas - réduisez la quantité d'aliments riches en graisses, en sucre et en sel. Essayez de manger régulièrement pour maintenir votre niveau d'énergie tout au long de la journée, mais ne mangez pas trop, car les gros repas peuvent, à leur tour, vous priver d'énergie.

Réduisez votre consommation de caféine

Attention à ne pas abuser de la caféine. Boire du café est probablement le moyen le plus courant de se réveiller et de rester alerte, mais l'effet s'estompe très rapidement. La caféine agit comme un stimulant sur le système nerveux central en favorisant la libération d'adrénaline - une hormone utile en cas d'urgence mais sous-optimale pour votre routine. Une fois que l'adrénaline induite par la caféine a disparu, vous vous retrouvez épuisé. Par conséquent, vous voulez encore plus de cette boisson magique pour faire couler plus d'adrénaline, ce qui entraîne un cercle vicieux de comportements malsains où vous devenez de plus en plus irritable.

La meilleure façon de supprimer la caféine est de réduire progressivement votre consommation de café, de thé noir et de boissons au cola. Si vous n'êtes pas prêt à les abandonner, essayez de ne prendre qu'une seule boisson contenant de la caféine par jour, de préférence avant midi.

Dépasser la paresse - bouger fréquemment et librement

Tout type d'exercice que vous pouvez ajouter à votre routine fera l'affaire. Bouger régulièrement est probablement le meilleur moyen de libérer de la sérotonine et de préparer votre corps pour le printemps. L'activité physique vous rend plus énergique, alors qu'un mode de vie sédentaire est une cause connue de fatigue. Si vous n'avez rien fait depuis longtemps, commencez simplement à marcher et faites en sorte que chaque promenade soit plus longue que la précédente, votre chien sera le plus heureux.

Vous n'avez jamais aimé le sport ? Il y a de fortes chances que vous ayez une chanson préférée. Et cela signifie que vous pouvez danser sur cette chanson. Montez le volume et laissez votre âme vous guider. C'est bon pour le corps et pour l'esprit. Mais ne vous attardez pas sur la piste de danse, car vous aurez du mal à vous endormir. Terminez vos activités au moins deux heures avant de vous coucher, afin que votre corps puisse se détendre et votre esprit se calmer.

Si d'aventure, malgré ces pratiques de prévention, vous souffrez de fatigue printanière, la meilleure chose à faire est d'établir un programme d'action pour la prévention de la fatigue printanière. routine du coucherPour cela, il est nécessaire de respecter un horaire de sommeil cohérent et de persévérer jusqu'à ce que vous retrouviez votre niveau d'énergie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

un × trois =